Brimo De Laroussilhe

Brimo De Laroussilhe

Arrivé à Paris vers 1908 sur les conseils de son frère Antoine qui s'occupait de négoce de céramiques de Rhodes et d'lznik, Nicolas Brimo s'installe rue Lafitte comme antiquaire. Les affaires prospérant, il s'associe à son beau-frère, Lucien Lascombes de Laroussilhe pour fonder Brimo de Laroussilhe toujours localisée rue Lafitte, avant de s'agrandir rue Lafayette.
René Brimo, fils de Nicolas, se joint également à eux après des études d'histoire de l'art et des recherches universitaires concernant principalement les bronzes de la Renaissance, le château d'Assier et l'évolution du goût aux Etats-Unis. A partir de 1928, Brimo de Laroussilhe abandonne progressivement le quartier de l'hôtel Drouot pour occuper un hôtel particulier 58 rue Jouffroy.
Celui-ci restera le point central de la société qui ouvre pendant la seconde guerre mondiale une galerie à Beaulieu-sur-Mer (Alpes-Maritimes), après la guerre, une succursale rue de Chazelles, à proximité de la rue Jouffroy, et, en 1968, une autre 7 quai Voltaire, où Brimo de Laroussilhe est de nouveau installé depuis 1995.
Spécialisé dans le Moyen Age et la Renaissance Brimo de Laroussilhe s'attache très particulièrement aux objets précieux, ceux-ci contribueront pour une large part à assurer le renom de la société tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Il suffit de signaler que de nombreux objets - et non des moindres - aujourd'hui dans les plus grands musées du monde passèrent par leur mains:
par exemple, au Metropolitan Museum de New York, le flabellum émaillé de Cologne (vers 1180), ou le buste-reliquaire de sainte Julienne attribué à Giovanni di Bartolo, ou au Musée du Louvre l'extraordinaire épaulière mosane de Frédéric I Barberousse ou bien encore la grande Descente de Croix lombarde en bois sculpté du Xllle siècle.

Accès M° :
M° Rue du Bac
Adresse :
7, quai Voltaire
Téléphone :
33 (0)1 42 60 74 76
Site Web :
www.brimodelaroussilhe.com

Voir tous les commentaires

BETA

Expositions Référencées

quoi quand ou
Français