Future Memories - Catherine Nelson

du 12/05/2011 au 28/06/2011
Future Memories - Catherine Nelson
© Catherine Nelson , Galerie Paris Beijing

Véritables odes contemporaines à la Nature, les photographies de Catherine Nelson appartiennent au rêve et subliment les éléments vitaux qui y sont mis en scène sous la forme de sphères gravitant en toute sérénité Inspirée par la peinture impressionniste et par Bruegel, l’artiste réalise ses images de manière intuitive, sans signification particulière :«  J’aime l’idée que chacun puisse y développer sa propre lecture...

Future Memories - Catherine Nelson

Galerie Paris Beijing

Véritables odes contemporaines à la Nature, les photographies de Catherine Nelson appartiennent au rêve et subliment les éléments vitaux qui y sont mis en scène sous la forme de sphères gravitant en toute sérénité.
Inspirée par la peinture impressionniste et par Bruegel, l’artiste réalise ses images de manière intuitive, sans signification particulière :«  J’aime l’idée que chacun puisse y développer sa propre lecture. À mon sens, il s’agit plus de peinture que de photographie et je me réfère à la tradition de peinture de paysages : je considère que je peins en partant des images prises par mon appareil photo ».
Ainsi, poésie visuelle, photographie de nature et techniques numériques sont intrinsèquement liées pour donner forme à ces paysages transcendants. Chaque image est soigneusement composée de milliers de détails assemblés avec précision capturant l’essence même du lieu et de sa force tranquille.
Tant attirants que mystérieux, ces mondes qu’elle imagine et qu’elle appelle « Créations » sont purs et dépourvus ou presque, de la marque de l’Homme comme pour laisser place à celle d’une force supérieure : s’il y avait un paradis, oui , c’est sans doute comme cela qu’il serait… Des champs de fleurs, un étang recouvert de nénuphars au printemps, une nuée d’oiseaux sont des éléments bien réels composant ces mondes sublimes, imaginaires et surréalistes en l’existence desquels nous voudrions croire.
Tels des mirages, ces sphères ont une résonance à la fois élémentaire et spirituelle produisant un étrange effet d’apaisement et de bien-être. Elles génèrent inévitablement les sensations qu’éprouve chacun d’entre nous lorsqu’il se retrouve face à Dame Nature : son immensité, sa puissance, sa beauté et les sentiments qui en découlent tels la liberté, l’impression de vide et de trop plein à la fois et finalement une certaine plénitude…
À l’heure cruciale où l’humanité prend conscience de la fragilité de son environnement, les travaux de Catherine Nelson nous rappellent subtilement une vérité plus profonde encore…


Diplômée de l’Université de Chelsea College of Art & Design de Londres en 1992 puis du College of Fine Arts de Sidney en 1996, Catherine Nelson débute sa carrière dans le cinéma en réalisant des effets visuels pour des films grand public tels que « Moulin Rouge » ou « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban ».
À partir de 2008, elle décide de se consacrer à un travail personnel, exprimant sa créativité à travers la photographie et l’art numérique. Sa série « Création » est récompensée en 2010 par la « Royal Bank of Scotland Emerging Artist Award », lui offrant une exposition à l’Australian Centre for Photography début 2010.

Entièrement inspirées par la Nature, les photographies de Catherine Nelson subliment les Éléments vitaux, qu’elle met en scène sous forme de planètes en apesanteur, entourées par le ciel. Tant attirants que mystérieux, ces mondes qu’elle imagine purs sont dépourvus ou presque des traces de la main de l’Homme.
D’une image à l’autre, on découvre un Univers inspiré par les différentes saisons du système solaire, pouvant aller jusqu’à la disparition de la matière solide du globe, comme désintégrée et ne laissant place qu’à une nuée d’oiseaux désorientés.
Forte de son expérience dans la manipulation des images en 3D, Catherine Nelson joue avec l’œil de l’observateur. Trompé par les effets visuels, le premier regard perçoit une image d’une pureté quasi absolue où la végétation, les vagues ou encore des nuées d’oiseaux forment le contour des planètes. Au centre, ce sont des lacs, des nénuphars, des pierres. En allant plus loin dans le décryptage des images, on est intrigué par les petits détails qui donnent sens aux créations de l’artiste :

« Dans l’ensemble, je réalise mes images de manière intuitive, sans signification particulière. J’aime l’idée que chacun puisse y développer sa propre lecture.
À mon sens, il s’agit tout autant de photographie que de peinture et je me réfère à la tradition de peinture de paysages : je considère que je peins en partant des images prises par mon appareil photo ».
(Catherine Nelson)

Inspirée par les peintures de Bruegel, Catherine Nelson choisit des paysages épurés.
Chaque image est conçue à partir de clichés pris depuis une même location.
Son travail interroge sur ce que nous laissons derrière nous.




Accès M° :
M° Arts et Métiers
Adresse :
54 rue du Vertbois, 75003, Paris, France
Téléphone :
+33 (0)1 42 74 32 36
Site Web :
www.parisbeijingphotogallery.com
Du mardi au samedi, de 11h à 19h
Tarif :

Voir tous les commentaires

Fnac_expos_120.gif
BETA

Expositions Référencées

quoi quand ou
Français