Ailleurs

du 11/02/2011 au 08/05/2011
Ailleurs
© Espace Louis vuitton

Pour sa 14ème exposition, l’Espace culturel Louis Vuitton propose une nouvelle variation sur le thème du voyage et choisit de faire découvrir l’« Ailleurs » de dix-huit artistes dits « expéditionnistes » Ou l’expédition comme pratique artistique...

Pour sa 14ème exposition, l’Espace culturel Louis Vuitton propose une nouvelle variation sur le thème du voyage et choisit de faire découvrir l’« Ailleurs » de dix-huit artistes dits « expéditionnistes ». Ou l’expédition comme pratique artistique...

Un nombre croissant d’artistes choisissent ce cadre de travail : il s’agit de relocaliser la création pour la qualifier différemment, partir, installer l’oeuvre d’art ou la produire hors de son lieu de vie conventionnel.

La nature de l’expédition à laquelle ceux-ci se consacrent peut être fort diverse. L’artiste trouve dans le déplacement, la rencontre avec de nouveaux espaces, avec d’autres humains — parfois lointains, parfois proches mais toujours « autres » — l’occasion d’une création singulière dont la caractéristique première est l’excentrement.
Ailleurs s’ouvrira de manière symbolique sur l’exemple tragique de Bas Jan Ader, qui s’enquit en 1975 de traverser l’Atlantique sur une embarcation inappropriée, au prix de sa vie, et sur celui, iconique, de Giovanni Anselmo qui escalada le Stromboli, comme au contact de l’infini. Elle rendra également hommage au travail artistique, pionnier du genre, de Paul Gauguin dans le Pacifique. Cette expérience fondatrice insiste sur la nécessité poétique du départ : il semble que l’art authentique ne puisse être et se réaliser qu’« ailleurs ».
L’ailleurs géographique se trouve décliné par plusieurs des artistes de l’exposition : Joanna Malinowska part au plus loin, dans les zones hostiles du Grand Nord. Laurent Tixador et Abraham Poincheval expérimentent un ailleurs souterrain lors d’une aventure troglodytique mobile inédite. Fernando Prats capte les traces d’une éruption volcanique. Fabrice Langlade projette d’installer un pont en porcelaine dans la steppe mongole. Luc Mattenberger semble s’être emparé de la lune, tandis que Laurent Mulot conçoit des centres d’art fantômes en des lieux insolites. La quête de l’Autre, dans sa nécessité d’interaction, anime le travail de Yann Dumoget, mais aussi celui de Marc Horowitz, dans un registre insolite et jubilatoire. Lucy et Jorge Orta font montre d’un engagement puissant pour l’abolition des nationalités. L’expédition se matérialise aussi en tant que souvenir d’une expérience faite au loin, comme celle menée par Tïa-Calli Borlase. Pour Olivier Leroi et pour Alix Delmas, l’ailleurs n’est pas seulement géographique, il est contextuel. Certains attendent de l’expédition une information sur l’état du monde, d’autres la vivent comme une épreuve, d’autres encore, comme une aventure. Jusqu’à atteindre, comme Andreas Angelidakis, l’ultime forme de création : partir en ballade dans les mondes virtuels générés par la civilisation numérique.

Accès M° :
George V
Adresse :
101 avenue des Champs Elysées, 75008, Paris, France
Téléphone :
01.53.57.52.00
Site Web :
www.louisvuitton.com/espaceculturel
Du lundi au samedi de 12h00 à 19h00. Le dimanche de 13h00 à 19h00. Fermé les jours fériés.
Tarif :Entrée Libre

Voir tous les commentaires

Fnac_expos_120.gif
BETA

Expositions Référencées

quoi quand ou
Français