Louis Cretey, un visionnaire entre Lyon et Rome

du 22/10/2010 au 24/01/2011
Louis Cretey, un visionnaire entre Lyon et Rome
© BAL

Exceptionnel, Louis Cretey l’est dans sa manière de peindre, mais aussi dans sa redécouverte tardive Poétique et expressif, délicat en même temps que profondément dramatique, son style n’a aucun équivalent dans l’art de son temps...

Louis Cretey, un visionnaire entre Lyon et Rome

Musée des Beaux-Arts - Lyon

Exceptionnel, Louis Cretey l’est dans sa manière de peindre, mais aussi dans sa redécouverte tardive. Poétique et expressif, délicat en même temps que profondément dramatique, son style n’a aucun équivalent dans l’art de son temps.

Originaire de Lyon, Cretey choisit de s’installer à Rome au début des années 1660, où se forment alors les plus grands maîtres de la peinture européenne venus étudier l’antique et les grands ensembles de la Renaissance. Il s’y forge une réputation qui lui attire la protection de cardinaux parmi les plus influents, comme le cardinal Imperiali, éminent collectionneur de peintures et d’objets d’art, et la faveur de mécènes comme la famille des Boscoli. C’est dans ce contexte que Louis Cretey élabore un style puissant et original qui le distingue de ses contemporains français par la nouveauté de sa facture, faite d’une exceptionnelle hardiesse du pinceau et d’une vision que l’on pourrait qualifier d’étrange, quels que soient les sujets – religieux ou profanes – qu’il aborde.

Vers 1680, il revient à Lyon, où il intègre rapidement le cercle de Thomas Blanchet, peintre lyonnais le plus influent de son temps, qui l’associe à deux chantiers remarquables : la décoration du réfectoire de l’abbaye des dames de Saint-Pierre, actuel musée des Beaux-Arts, et l’ancien Palais de Justice, dit Palais de Roanne.

Il retourne en Italie à la fin du siècle, où il puise à la vision d’artistes contemporains une manière plus libre et plus souple.

L’exposition du musée des Beaux-Arts de Lyon consacre l’une des dernières grandes figures du XVIIe siècle français par la publication d’un catalogue raisonné, sous la direction de Pierre Rosenberg, de l’Académie Française, spécialiste des XVIIe et XVIIIe siècles français.

Accès M° :
Métro Lignes A et C, station "Hôtel de ville – Louis Pradel" Bus Lignes 1, 3, 6, 13, 18, 19, 44 Parking Terreaux, Hôtel de ville – Louis Pradel
Adresse :
20, place des Terreaux. Entrée des expositions : 16 rue Edouard Herriot, 69001, Lyon, France
Téléphone :
04 72 10 17 40
Site Web :
www.mba-lyon.fr
ouvert t.l.j. de 10h à 18h, le vendredi de 10h30 à 18h. Fermé le mardi et j. fér.
Tarif :8€ - 6€

Voir tous les commentaires

Fnac_expos_120.gif
BETA

Expositions Référencées

quoi quand ou
Français