Invitation à un 'voyage immobile' dans le cadre du cabinet des dessins du musée Hébert, les croquis et les lavis de Jean Bovier-Lapierre se révèlent comme autant de souvenirs d'instants heureux, d'une rencontre avec une ville, d'un site visité en Italie Exécutées sur le motif, souvent en prenant sur le temps du déjeuner, à la terrasse d'un café, ces esquisses, trois ou quatre par jour, sont des notes prises à l'encre de chine ou sépia, plus rarement à l'aquarelle

BETA

Expositions Référencées

quoi quand ou
Français